NL
FR
Ensemble Les Pantalons


 
 
 
 
Aline Hopchet – flageolet
 
Aline Hopchet obtient en 1997 son master de flûte à bec chez Bart Spanhove (Institut Lemmens, Leuven). Elle étudie également la flûte à bec chez Marion Verbruggen (Conservatoire Royal de La Haye). Dans ce même conservatoire, elle obtient en 2001 le ‘First Fase Diploma’ pour hautbois baroque dans la classe de Ku Ebbinge. En 2009, elle obtient son master pour hautbois baroque chez Marcel Ponseele et Benoît Laurent (Conservatoire Royal de Bruxelles).
 
Aline Hopchet a été pendant sept ans la cofondatrice de l’ensemble Zefiro Torna (CD « Mermaphilia » – Eufoda) et a participé aux projets d’ensembles tels que Clematis (CD « Nicolaus à Kempis » et « Carolus Hacquart » – Musica Ficta), Le Concert Spirituel (Hervé Niquet), Elyma (Gabriel Garrido), Oboefollia (Paul Dombrecht), Le Grand Caroussel, Thésée de Lully (William Christie) et La Simphonie du Marais (Hugo Reyne).
 
Depuis 2004 elle dirige son propre ensemble Cannamella. Cet ensemble dont le nom signifie en vieil italien « petit bois sucré », mais aussi « petite flûte en roseau », se compose de deux à sept musiciens et interprète les musiques des 16e, 17e et début du 18e siècle. Le premier CD de l’ensemble est consacré aux chants et musiques instrumentales à Bruxelles au 17e siècle (« Ik ben getrouwd met een kwaaie Griet » – Davidsfonds 2011). Une passion pour le flageolet (petite flûte à bec du 19e siècle) l’a incité à créer avec Géry Dumoulin l’ensemble Les Pantalons.
 
Aline Hopchet est guide au Musée des Instruments de Musique à Bruxelles (MIM) depuis l’année 2000 et est régulièrement invitée comme conférencière. Elle a enseigné la flûte à bec et la musique ancienne à l’IMEP (Institut Supérieur de Musique et de Pédagogie – Namur), de 2005 à 2010. Actuellement, elle est titulaire des classes de flûte à bec, hautbois baroque et musique ancienne de Zaventem, Kampenhout et de Lokeren. A l’académie de Woluwe-Saint-Lambert elle donne les cours d’anches doubles médiévales et Renaissance (chalemie, dulciane).
 
 
Géry Dumoulin – cornet à pistons
 
Musicologue diplômé de l’Université libre de Bruxelles, Géry est actif au Musée des instruments de musique (MIM), où il a en charge la collection des instruments à vent. Son instrument de prédilection est le cornet à pistons, qu’il pratique activement dans sa version ancienne et sous sa forme actuelle.
 
Il pratique le cornet moderne au sein de divers ensembles, dont le Brass Band Buizingen, une des meilleures formations du genre avec laquelle il a enregistré plusieurs CD. Il s’est aussi produit avec le Brabants Volksorkest et Limbrant, des groupes de musique traditionnelle, dans le répertoire de bravoure des polkas et valses à coups de langue. En 2006, il a créé l’ensemble À râse dè têre, un quatuor de cuivres champêtre faisant revivre la tradition des "arguèdènes", ces petits airs de danse à mi-chemin entre la musique traditionnelle et les fanfares (CD « Danger de mort. Arguèdènes chevrotines » et « Danskes – Arguèdènes » – Etna). Géry a eu l’occasion de se produire au bugle avec le Vlaams Radio Orkest, et a participé à la bande son du film Séraphine (avec Yolande Moreau)… au clairon. Il pratique aussi volontiers le didjeridoo.
 
 
Véronique Rubens – pianoforte
 
Véronique Rubens entame ses études musicales au Conservatoire d’Hasselt et poursuit des études aux Conservatoires Royaux de Liège et Bruxelles où elle remporte des premiers prix en musique de chambre et histoire de la musique et le diplôme supérieur de piano (1994), dans la classe d’André De Groote. Dans la même période, elle obtient une licence en philologie romane à la KU Leuven (1993). Elle approfondit ses talents musicaux lors de cours et de master classes auprès de Jan Michiels, Josef De Beenhouwer, Sergei Leschenko, du quatuor Alban Berg et de Marie-Anne Dachy (clavecin). Elle a formé l’ensemble Trojka avec lequel elle a joué toutes les œuvres majeures pour trio avec piano. Elle a fait partie de plusieurs autres formation de musique de chambre et s’investit particulièrement dans l’accompagnement de chanteurs. A l’académie de musique d’Alsemberg, elle enseigne le piano et la musique de chambre et elle accompagne chanteurs et instrumentistes. Elle a travaillé comme rédactrice en chef pour Canvas et comme critique musicale pour le quotidien De Standaard.
 
A présent elle est collaboratrice pour Klara (émissions Espresso et Pompidou) et pour le magazine culturel Staalkaart.
 
 
An Van Laethem – violon
 
An Van Laethem obtient son diplôme de lauréat au violon à l’Institut Lemmens, chez Bernadette Bracke. Après cela, elle étudie le violon baroque au Conservatoire Royal de La Haye, chez Ryo Terakado. Elle se spécialise ensuite chez Sigiswald Kuijken au Conservatoire Royal de Bruxelles, où elle obtient les premiers prix de violon baroque et de musique de chambre sur instruments historiques.
 
An participe aux concerts et enregistrements d’ensembles tels que l’ensemble Huelgas (Paul Van Nevel), La Petite Bande (Sigiqwald Kuijken), B’Rock, Il Fondamento (Paul Dombrecht), l’ensemble Paul Rans, Currende (Erik Van Nevel), Oltremontano (Wim Bécu), Zefiro Torna, Cannamella, Dous Mal et le Quatuor Jean-Pierre Van Hees. An enseigne le violon baroque au MAGO (Muziekacademie van het Gemeenschapsonderwijs) à Anvers.
 
 
Sophie Dury – soprano
 
Sophie Dury fait ses débuts dans la musique à l’âge de 6 ans. Elle apprend principalement la flûte traversière et fait partie d’une chorale d’enfants (le Chœur d’enfants de Wallonie). Elle fait ses débuts en chant avec Brigitte Chevigné, pour rentrer quelques mois plus tard dans la classe de Laure Delcampe et Benoit Giaux au sein de l’Institut supérieur de Musique et de Pédagogie (IMEP) à Namur. Durant ses quatre années à l’IMEP, elle a l’occasion de travailler avec de grandes personnalités telles que David Miller, Noëlle Barker, Audrey Hyland, Jean Tubéry, Claire Lefiliâtre et Vincent Dumestre. Elle termine brillamment son master en juin 2009, dans la classe d’Elise Gäbele et de Benoit Giaux. Elle suit également des cours auprès d’Ana-Camélia Stefanescu, Francoise Viatour, Daniel Ottevaere et Julie Bailly. En juin 2012, elle obtient le premier prix de chant au Conservatoire de Valenciennes dans la classe de Daniel Ottevaere.
 
Elle a participé à plusieurs concerts importants dont : le Dixit Dominus de Haendel avec la Cetra d’Orfeo en 2004, plusieurs concerts de musique de chambre au Musée Félicien Rops de Namur en 2007 et 2008, au festival Arts-Croisés de Gembloux ainsi qu’à l’Eglise Saint-Loup à Namur, lors des Fêtes de la musique en 2008. En octobre 2008, elle s’est produite au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles avec le Chœur de l’Union Européenne et les solistes lauréats du concours Reine Elisabeth 2008 dans Elias de Mendelssohn, dirigé par Theodor Guschlbauer. De novembre à décembre 2008 et en 2009, elle a interprété le rôle de Liesl dans la comédie musicale La Mélodie du bonheur, mise en scène et dirigée par Joël Lauwers et David Miller. Depuis 2008, elle participe régulièrement à des concerts avec la mezzo-soprano Julie Bailly et le South Belgian Brass, mais également avec l’ensemble Cannamella créé par Aline Hopchet. A partir de septembre 2009, elle participe à différents projets pour le théâtre de la Guimbarde (voix chantée dans le spectacle « Kubik »). En avril 2011, elle a interprété le rôle de Mary dans la comédie musicale Tom Sawyer, sous la direction de David Miller. Depuis juillet 2013, elle participe à différents projets avec le Chœur de Chambre de Namur.
 
Elle est actuellement professeur de chant aux académies de Bouillon, Dinant et Saint-Hubert.